Un rapport de la SRSA explore les défis auxquels sont confrontées les personnes 2S/LGBTQ+ dans les métiers au Canada - SRDC

Un rapport de la SRSA explore les défis auxquels sont confrontées les personnes 2S/LGBTQ+ dans les métiers au Canada

21 septembre 2023

Par Dianna Chepita

(OTTAWA/VANCOUVER) – 21 septembre 2023 – La Société de recherche sociale appliquée (SRSA) a publié un nouveau rapport soulignant les expériences en matière d’emploi des personnes 2S/LGBTQ+ travaillant dans les métiers au Canada, en mettant un accent particulier sur les métiers de la construction. Grâce à des entretiens avec les parties prenantes et à l’analyse des données de l’enquête nationale, le rapport révèle un besoin urgent pour les dirigeants du secteur des métiers, les décideurs politiques et les groupes de défense d’améliorer les politiques et les programmes afin de relever les défis rencontrés par ce groupe sous-représenté.

« En cette période de pénurie de main-d’œuvre dans les métiers à l’échelle du Canada, le rapport documente les obstacles persistants auxquels sont confrontées les personnes 2S/LGBTQ+ à diverses étapes de leur carrière dans les métiers », a déclaré Chloe Halpenny, associée de recherche à la SRSA. « Le manque actuel de représentation et de visibilité dans l’industrie perpétue les stéréotypes et décourage les jeunes 2S/LGBTQ+. Les microagressions, les pratiques d’embauche discriminatoires et les expériences négatives sur le lieu de travail, comme l’intimidation, la violence physique et le harcèlement sexuel, contribuent à créer un environnement hostile pour les personnes 2S/LGBTQ+ qui poursuivent ou envisagent une carrière dans les métiers. »

L’étude attire également l’attention sur l’incidence négative du harcèlement, de la violence physique, de l’exclusion et d’autres expériences négatives sur le lieu de travail sur la santé physique et mentale des personnes de métier 2S/LGBTQ+. Les personnes interrogées dans le cadre de l’enquête nationale s’identifiant comme des minorités sexuelles et travaillant dans le secteur des métiers font état d’une santé physique et mentale inférieure à celle de leurs collègues hétérosexuels.

Les parties prenantes interrogées par la SRSA ont fourni une série de solutions potentielles pour répondre à ces questions urgentes, allant de l’amélioration des politiques aux réponses apportées par les programmes. Le rapport appelle à la création d’environnements plus sûrs, équitables et inclusifs pour les personnes 2S/LGBTQ+ dans les métiers. L’étude, qui est financée en partie par le gouvernement du Canada, montre également qu’un leadership fort est essentiel pour établir et maintenir des attentes claires en matière de culture d’entreprise. De plus, le rapport souligne la nécessité de poursuivre la collecte de données dans ce domaine, étant donné que la nature exploratoire de l’étude a limité la portée et la profondeur des domaines qui pourraient être examinés en profondeur.
En mettant en œuvre des politiques efficaces, en favorisant des programmes inclusifs et en menant d’autres recherches, les parties prenantes des métiers au Canada peuvent travailler à favoriser des milieux de travail qui respectent la diversité, assurent l’égalité des chances et aident les personnes 2S/LGBTQ+ à s’épanouir et à prospérer dans les métiers.

Citations tirées des entretiens avec les parties prenantes :

« Si les personnes 2S/LGBTQ+ ne se sentent pas représentées, elles auront du mal à se projeter dans ce type de travail. »

« Le secteur est déjà perçu comme peu accueillant et très traditionnel… Même si l’on ne connaît rien à la construction, on suppose déjà qu’il ne s’agit pas d’un espace sûr pour les personnes appartenant à des groupes marginalisés. »

« J’ai vu des chefs d’entreprise commencer à mettre leurs pronoms dans leur signature de courriel, et certains d’entre eux fournissent un lien qui explique pourquoi c’est important. Ils commencent à agir en tant qu’alliés et d’autres personnes le voient. Ils donnent le ton. Cela permet également aux gens d’apporter d’autres idées, comme la participation à la parade de la Fierté. Ça ouvre des portes. »

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, communiquez avec Chloe Halpenny, associée de recherche.

À propos de la SRSA

La Société de recherche sociale appliquée (SRSA) est un organisme de recherche à but non lucratif créé pour concevoir, tester sur le terrain et évaluer rigoureusement de nouveaux programmes. Notre mission, qui comporte deux volets, consiste à aider les décideurs politiques et les praticiens à déterminer les politiques et les programmes qui améliorent le bien-être de tous les Canadiens, en accordant une attention particulière aux effets sur les personnes défavorisées, et à améliorer les normes en matière de données probantes utilisées pour évaluer ces politiques.

Depuis sa création en décembre 1991, l’équipe de la SRSA a réalisé plus de 450 projets et études pour le compte de divers ministères fédéraux et provinciaux, de municipalités et d’autres organismes publics et sans but lucratif. Nous avons des bureaux à Ottawa et à Vancouver et des bureaux satellites à Calgary, à Hamilton, à Montréal, à Regina, à St. John’s, à Toronto et à Winnipeg.

Avez-vous apprécié cette publication? Consultez nos autres articles

Aller au contenu principal